Le Germain Hôtel

Blogue Le Germain

Un blogue teinté de charme qui conjugue au pluriel un art de vivre bien singulier.

Découvrir la nouvelle fragrance de l’Hôtel Le Germain Montréal
RetourRetour

Partager

Découvrir la nouvelle fragrance de l’Hôtel Le Germain Montréal

Design / montreal / 15 mai 2019

L’Hôtel Le Germain Montréal, fermé depuis l’automne dernier, se refait une beauté et aucun détail n’est laissé au hasard dans cette cure de jouvence bien méritée. À sa réouverture cet été, l’hôtel aura de nouvelles chambres, de nouveaux espaces communs et…une nouvelle signature olfactive créée par Ruby Brown. Voici la petite histoire derrière la fragrance exclusive à Germain Hôtels, «Chanvre et Ambre».

«C’est un parfum qui est élaboré sans genre, sans âge. Il n’est ni féminin ni masculin. On veut qu’il plaise à un maximum d’invités. En même temps, on veut qu’il soit racé, on veut qu’il soit signature, on veut s’en souvenir. C’est un parfum qui a une forte personnalité, mais qui est là tout en subtilité avec juste les bonnes doses», explique Ruby Brown, qui avait déjà créé pour Germain Hôtels la gamme de produits «Bergamote et Thé», exclusive à l’Hôtel Alt+ Quartier DIX30.

Pour arriver à mettre le doigt sur les notes parfaites de cette nouvelle fragrance «Chanvre et Ambre», l’équipe de Ruby Brown y a mis «des mois de travail» et a créé «des centaines d’échantillons», qui étaient fournis à Marie Pier Germain, directrice des opérations chez Germain Hôtels, afin d’avoir son approbation.

Quelles étaient les attentes de cette dernière? «On veut se sentir à la maison, mais en même temps, on veut être surpris. Je pense que c’est important quand tu voyages de découvrir de nouvelles choses.»

Pour créer ce sentiment de «chez soi» avec une pointe d’originalité, Ruby Brown a décidé de se lancer dans des notes chaudes et enveloppantes : «on a travaillé des notes ambrées. Ce sont des notes que j’aime associer au coconnage», ajoute-t-elle.

Après avoir testé des mélanges d’ambre et de rose, de gazon frais coupé et de plusieurs autres notes fraîches, Ruby Brown s’arrête sur la feuille de chanvre. «Elle ajoute un côté vert, un peu aromatique, qui se marie à l’ambre pour donner un équilibre de fraîcheur et de chaleur.»

Une fois que la fragrance reçoit le sceau d’approbation de la famille Germain, elle est ensuite déclinée en plusieurs produits, tous sans parabènes ni sulfates et dans une formule végane: shampoing, revitalisant, crème corps, gel nettoyant et savon à mains.

Dans une notion d’innovation écologique, l’équipe de Ruby Brown a proposé des recharges écologiques d’un litre pour que les préposés au confort à l’hôtel puissent remplir les formats ordinaires à l’aide de ces recharges, évitant ainsi de changer de pot à chaque fois.

«Une maison de parfums faits au Québec et l’Hôtel le Germain de Montréal, c’est un projet de rêve. On crée du luxe "fait ici". C’est un mariage parfait entre nos univers», conclut Ruby Brown.

Partager

RetourRetour