Le Germain Hôtel

Blogue Le Germain

Un blogue teinté de charme qui conjugue au pluriel un art de vivre bien singulier.

Tanière3 : découvrir le garde-manger boréal
RetourRetour

Partager

Tanière3 : découvrir le garde-manger boréal

Cuisine / quebec / 18 mars 2019

Le 20 mars 2019 est une journée importante dans la carrière de la restauratrice Karen Therrien. À cette date-là, la troisième mouture de son mythique restaurant La Tanière ouvrira ses portes dans un nouveau local près de la Place Royale à Québec.

Le restaurant La Tanière, fondé en 1977 par l’oncle de Karen Therrien, Laurier Therrien, était autrefois situé sur le rang Saint-Ange à Saint-Augustin-de-Desmaures. L’établissement avait maintes fois été nommé parmi les meilleurs au pays, avant de mettre la clé sous la porte en 2014. «On avait promis à nos clients qu’on allait rouvrir», explique Karen Therrien, qui avait repris le restaurant en 2002.

La pause de cinq années aura permis à Mme Therrien et le chef Frédéric Laplante, copropriétaires du Groupe la Tanière, de trouver leur local de rêve. «Les attentes sont élevées», admet-elle. Le nouvel emplacement, une maison patrimoniale située au 36 ½ rue Saint-Pierre, en plein cœur du Vieux-Québec, a été un coup de cœur pour les restaurateurs et ne risque pas de décevoir la future clientèle.

Les restaurants L’Orygine et Kerrmess, appartenant aussi au Groupe la Tanière, occupent déjà le rez-de-chaussée, alors que La Tanière3 sera installée dans les voûtes, au sous-sol.

Karen Therrien avoue d’emblée que le but de ce nouveau restaurant sera de faire vivre une expérience gastronomique haut de gamme hors du commun à leurs invités.

En guise de réservation, les clients doivent se procurer un billet, comme ils le feraient pour un spectacle, disponible au coût de 50$ sur le site du restaurant. Ensuite, ils doivent choisir la plage horaire et le genre d’expérience qu’ils veulent vivre : la voûte comptoir-chef, en toute intimité avec le chef François-Emmanuel Nicol, ou la voûte salle à manger.

Les deux expériences, bien que différentes dans leur format, offriront le même menu inspiré du terroir boréal. De plus, le menu ne sera pas dévoilé d’avance et ne sera pas disponible sur le site web. «C’est un choix. On veut que ce soit un menu à l’aveugle», confirme Mme Therrien.

Lors de la réservation, les invités devront déclarer leurs allergies ou contraintes alimentaires, afin que le menu soit adapté à leurs besoins. «Tout dépendant des saisons, ce sera un menu de 15 à 20 services.»

Comme les autres établissements du groupe, aucun produit exotique non cultivé au Québec ne sera servi sur le menu. «Notre colonne vertébrale [au Groupe la Tanière], c’est les produits du Québec. Ce qui unit nos restaurants, c’est la fraîcheur des aliments, c’est les produits de niche», affirme Karen Therrien. La seule exception? Le café. «C’est trop inscrit dans les mœurs de prendre un café à la fin du repas, on ne pouvait pas s’en passer.»

Pour aller découvrir ce lieu chargé d’histoire et ce menu 100% québécois, mieux vaut vous y prendre à l’avance. «On veut que le restaurant soit une destination, un incontournable», avoue Mme Therrien, qui explique que les invités devront réserver des semaines, voire des mois avant leur visite, afin d’obtenir une table.

Au moment d’écrire ces lignes, soit à quelques heures de l’ouverture du restaurant, le mois de mars affichait déjà complet et il ne restait que six journées avec quelques places en avril.

*Le restaurant Tanière3 (36 rue Saint-Pierre) est situé à deux minutes à pied de l’Hôtel Le Germain Québec (126 rue Saint-Pierre).

Partager

RetourRetour

Romantique

En savoir plus