Le Germain Hôtel

Blogue Le Germain

Un blogue teinté de charme qui conjugue au pluriel un art de vivre bien singulier.

À vos marques, prêts…Rio: Émilie & Hugues Fournel
RetourRetour

Partager

Rencontre / 17 août 2016

À vos marques, prêts…Rio: Émilie & Hugues Fournel

Ils sont jeunes, passionnés et au meilleur de leur forme. Pour certains, les Jeux de Rio seront un baptême, pour d’autres, une chance de plus de réaliser leurs rêves et même une possible consécration. Derrière cette fenêtre de deux semaines où tout peut arriver, nos Olympiens et Paralympiens canadiens ont dû faire des sacrifices. Plusieurs sacrifices, de famille, d’amis, d’amour… et même de pêché mignon ! Mais pour Hugo Barrette, l’Olympienne Katerine Savard, Émilie Fournel et son frère Hugues, sans oublier le multiple médaillé Benoit Huot, le jeu en vaut la chandelle.

Émilie et Hugues Fournel

Quelques jours seulement avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Rio, Hugues Fournel a dû se pincer plus d’une fois pour s’assurer qu’il ne rêvait pas : en raison de la suspension d’un athlète russe pour dopage, la Fédération internationale de canoë (ICF) a accordé une embarcation de plus en K-2 (200 m) à Canoë-Kayak Canada, et c’est Hugues Fournel et son coéquipier des derniers Jeux, Ryan Cochrane, qui ont eu le bonheur de recevoir leur second billet olympique.

Il y a un peu plus d’un mois, Hugues avait vu son rêve de participer à ses deuxièmes Jeux se transformer en poussière en ratant sa qualification olympique de peu, sans oublier celui de pouvoir vivre à nouveau l’expérience olympique aux côtés de sa grande sœur, Émilie Fournel, celle-ci ayant assuré sa troisième participation aux Jeux un peu plus tôt.

Pour les Fournel, le kayak a toujours été plus qu’un sport, c’est une histoire de famille! Leur père avait participé aux Jeux olympiques de Montréal, en 1976, et leur mère avait notamment fait les Jeux panaméricains dans la même discipline. Décédé quand ils étaient encore jeunes, Jean Fournel reste une très grande inspiration pour les deux athlètes. De son côté, Hugues traîne avec lui, partout où il va, une camisole que son père avait portée en compétition en 1976, alors qu’Émilie, elle, consulte à l’occasion le journal personnel qu’il avait rédigé pendant sa préparation en vue des Jeux de Montréal.

Ainsi, les deux Fournel auront la chance de pouvoir compter l’un sur l’autre, pour une seconde fois, à la plus grande compétition multisports au monde, avec grand espoir de faire honneur aux 40 ans de la participation de leur père aux Jeux olympiques. Leur objectif de performance respectif est clair : pour Émilie, elle ne vise rien de moins qu’une finale et, pour Hugues, c’est un top 10. Ils se sont entraînés ensemble tout l’été à Lac-Beauport (QC) et ils sont fins prêts à poursuivre leur quête olympique le vent au visage et les tripes sur l’eau!

Horaire de compétition à Rio : Émilie | K-1 500 m – 17 et 18 août Émilie | K-4 1 500 m – 19 et 20 août Hugues | K-2 200m – 17 et 18 août

Partager

RetourRetour