Le Germain Hôtel

Blogue Le Germain

Un blogue teinté de charme qui conjugue au pluriel un art de vivre bien singulier.

5 bonnes raisons de s'arrêter
RetourRetour

Partager

Bien-être / 21 mai 2017

5 bonnes raisons de s'arrêter

Comme le veut la tradition latine, toutes les raisons sont bonnes d’adopter la siesta au quotidien. Et elle procure des bienfaits épatants pour la santé.

Pour un regain d’énergie

Pour optimiser sa concentration et sa productivité, sans perdre trop de temps dans son horaire, faire un roupillon de 20 à 30 minutes est le meilleur moyen d’y parvenir sans être dans un état végétatif pendant des heures au réveil. En fait, ce serait même une bonne façon d’être plus créatif.

Pour se calmer le pompon

Pas facile de faire la sieste quand on est en éternelle course contre la montre? Pourtant, elle est idéale pour mettre notre petit hamster à off et repartir du bon pied. Le mieux est prévoir un moment dans la journée pour faire un somme, dans un endroit paisible et plutôt sombre. Sinon, prévoyons des bouchons d’oreilles et un cache-yeux pour que l’environnement soit le plus calme possible.

Pour éviter l’insomnie

N’est-il pas fréquent d’être épuisé en se couchant à la fin de la journée, mais d’être incapable de dormir? En manque de sommeil, on évite souvent de dormir pendant la journée par peur de ne plus être capable de dormir le soir. Toutefois, il est scientifiquement prouvé qu’une courte sieste aide à mieux dormir le soir.

Pour la santé du cœur

En effet, faire la sieste serait tout aussi bon pour le cœur. Dans une étude portant sur plus de 20 000 personnes suivies pendant six ans, ceux qui faisaient la sieste quotidiennement voyaient leur risque de mortalité d’une maladie cardiovasculaire réduire de 37%.

Pour mieux nous défendre

La sieste procurerait également des bienfaits pour le système immunitaire. Ce n’est pas surprenant, vu son effet positif sur le stress, le sommeil en général, l’énergie et la santé cardiovasculaire. En fait, la sieste ferait même partie de bagage génétique.

Allez! Tout le monde au dodo!

Par Catherine Lefebvre

Partager

RetourRetour