Le Germain Hôtel

Blogue Le Germain

Un blogue teinté de charme qui conjugue au pluriel un art de vivre bien singulier.

Frank and Oak : penser comme un homme
RetourRetour

Partager

Mode / montreal / 6 mai 2015

Frank and Oak : penser comme un homme

« Il n’est pas question de réinventer le produit, mais la manière de consommer le produit. » Ces paroles sont d’Ethan Song, président et directeur de création de Frank & Oak, une marque de vêtements vendus en ligne qui transforme la manière dont les hommes magasinent.

Song et Hicham Ratnani, cofondateur et directeur de l’exploitation de Frank & Oak, ont mis seulement deux ans à attirer plus d’un million de membres et à capter le regard acéré de gros noms comme Esquire, GQ et Details. L’entreprise a été citée par Canadian Business comme l’une des marques de détail et de mode les plus intéressantes au pays. En plus, elle vient tout juste de présenter sa collection pour la deuxième année aux journalistes et éditeurs de mode à la New York Fashion Week. Visant le créneau des 20 ans jusqu’aux trentenaires, Song et Ratnani sélectionnent les vêtements de leur collection afin que le client voie seulement ce qui est pertinent pour lui, maintenant — un détail subtil, mais très significatif pour le cerveau de l’homme qui magasine. « Les gars privilégient une expérience efficace, explique Song. Ils préfèrent suivre des recommandations. »

On parle de chemises en coton frais aux imprimés au goût du jour, de vestons coupés dans des tons facilement superposables, de t?shirts et camisoles de base, mais jamais ordinaires… et de prix plus que raisonnables : une chemise coûte en moyenne 45 $, un veston Oxford, 125 $.

Pour ceui qui préfère essayer avant d’acheter, Frank & Oak propose le Hunt Club. Les membres sélectionnent les articles désirés et ne paient que ceux qu’ils gardent. La livraison et les retours sont sans frais, et vous accumulez un crédit équivalent à 8 % de chaque achat. Des commandes sans engagement, aucune salle d’essayage ni file d’attente — voilà un modèle qui pourrait bien faire ombrage aux centres commerciaux.

Partager

RetourRetour