Le Germain Hôtel

Blogue Le Germain

Un blogue teinté de charme qui conjugue au pluriel un art de vivre bien singulier.

La coqueluche mobile
RetourRetour

Partager

Tendance / 11 mai 2015

La coqueluche mobile

D’abord, un peu d’histoire. La voiture Tesla est le projet personnel du fondateur de PayPal, Elon Musk, qui s’est lancé dans la production automobile grâce à sa fortune. Musk — qui est à moitié Canadien (du côté de sa mère) — a aussi créé SpaceX, première société privée à lancer une fusée dans l’espace. Tout cela alors qu’il était dans la trentaine.

La Tesla a été conçue pour se mesurer directement aux véhicules à carburant fossile. L’excuse du carburant alternatif ne tient plus, ni l’argument de l’énorme différence de prix. C’est tout simplement une voiture à la fine pointe qui, incidemment, fonctionne à l’électricité.

En 2009, Tesla a commencé par offrir la Roadster, une variante électrique de la Lotus Elise et un modèle de niche conçu princi-palement pour les circuits et le plaisir simple de conduire. En tant que deux places, la Roadster était un modèle de niche dérivé d’un modèle de niche. Puis, l’exemption réglementaire de Tesla concernant le sac gonflable a expiré environ au même moment que l’entente avec Lotus pour le châssis Elise. Bref, la Roadster n’est plus vendue en Amérique du Nord.

C’est ici qu’entre en scène la Model S de Tesla — une voiture inédite d’un pare-chocs à l’autre, créée de toutes pièces. Tout ce que vous voyez, ressentez et touchez sort de l’esprit créatif des dessinateurs chevronnés embauchés par Musk.

Parlons performance: 0 à 100 km/h en 4,4 secondes pour la Model S Performance, c’est plus rapide que la Audi A7 et la S7. Dans la réalité, sans contrôle du démarrage, c’est plus rapide qu’une Viper SRT munie d’un moteur V10. C’est même plus rapide que la Porsche Panamera GTS, beaucoup plus dispendieuse.

Cette voiture est rapide

Mais plus qu’une voiture rapide, c’est une voiture distinguée et raffinée. Ah, et elle est verte. La Tesla n’a pas de tuyau d’échappement. Pas l’ombre d’un début de combustion interne. À côté, même une hybride paraît mal. Cette voiture performe comme une Porsche, sans une goutte d’essence.

Sur route, elle négocie les virages aussi bien qu’elle pique un sprint dans une course de rue. La servodirection électronique, la suspension adaptive à air et les freins moteurs contribuent à améliorer l’expérience sur les chemins tortueux.

Puisque son moteur est surbaissé et positionné derrière l’essieu arrière, non seulement le centre de gravité est bas (ce qui améliore la maniabilité), mais la valise est à l’avant. Oui, vous pouvez ranger les bagages dans la proue, comme dans la Porsche 911.

La Model S peut accueillir confortablement cinq adultes, et l’écran vidéo de 17 pouces est la pièce maîtresse de son espace intérieur. Comme dans les familiales des années soixante, assis dans les deux strapontins de la section arrière, les enfants pourront agiter la main aux voyageurs qui vous suivent. Ces deux sièges portent le nombre de passagers de la Model S à sept. Si Tesla doit mettre à jour le logiciel de bord de votre voiture, il suffit d’envoyer la nouvelle version grâce à la connectivité 3G.

Pourtant, cette merveille n’est pas à l’abri de la controverse. Elon Musk a croisé le fer avec nul autre que le New York Times au sujet d’un article paru en 2012 dans lequel on démolissait son véhicule. Le critique n’a pas aimé tomber en panne sur une grande autoroute, supposément à cause d’une batterie à plat; Musk a contesté ce fait. La tempête médiatique qui s’en est suivie servira d’étude de cas sur tous les pièges à éviter dans les cours de relations publiques pour les siècles à venir. Aujourd’hui, la polémique est désamorcée, mais la question demeure: la Tesla vous abandonnera-t-elle en bordure de route? Après tout, aucune dépanneuse ne peut venir déverser un litre d’électrons dans votre réservoir.

Tesla vous offre le choix entre différents formats de batterie. L’entreprise affirme que vous pourrez rouler 425 kilomètres avec une seule charge, et qu’il ne faudra que quelques heures pour recharger, jusqu’à un maximum de 10 selon la puissance du chargeur. Mais comme dans le cas d’un véhicule à essence, tout dépend de votre style de conduite. Si vous jouez à semer les conducteurs de Corvette et de Viper à chaque feu de circulation, vous viderez la batterie plus rapidement. Mais si vous résistez à la tentation et adoptez une conduite responsable, vous irez beaucoup plus loin. Comme le disent les publicités: «La distance réelle peut varier.»

Tesla promet un réseau de stations à superchargeurs partout aux États-Unis et au Canada qui rechargeront votre batterie à moitié en 20 minutes, et pour 320 km en seulement 30 minutes. Actuellement, il n’y a que neuf stations en fonction aux États-Unis, et un réseau d’un océan à l’autre est attendu d’ici 2015. Au Canada, un réseau est déjà bien implanté au Québec, en Ontario et dans certaines régions de l’Ouest; il est encore limité au Manitoba et dans les Prairies.

Mais côté performance, Elon Musk a misé gros et remporté son pari avec cette machine hors de l’ordinaire. La Tesla est rapide, élégante et moderne, à un prix équivalent ou inférieur à celui des modèles à essence comparables de la concurrence. Inutile d’imaginer l’avenir. L’avenir, c’est maintenant. C’est la vitesse, l’agilité, l’élégance... et l’électricité.

par Peter Gilbert

Partager

RetourRetour