Le Germain Hôtel

Blogue Le Germain

Un blogue teinté de charme qui conjugue au pluriel un art de vivre bien singulier.

Montréal émergent
RetourRetour

Partager

Culture / montreal / 7 mai 2015

Montréal émergent

Les gens, les lieux qui font battre la métropole

On le croit morose et voilà qu’il renaît… plus effervescent, énergique et créatif que jamais. Montréal ne cesse de se réinventer, au rythme de ses festivals et de ses événements, à la faveur de sa mixité culturelle, mais surtout, sous l’impulsion d’hommes et de femmes visionnaires, instigateurs d’un éventail de projets précurseurs. Petit tour d’horizon du Montréal émergent, celui des quartiers qui bougent et qui proposent au visiteur curieux un foisonnement unique d’expériences à la gloire des sens.

Quartier des spectacles

Lumière, arts numériques et interactivité

«Plus de 80 lieux de diffusion, une quarantaine de festivals, 7 places publiques, l’un des plus imposants jeux de fontaines du Canada, tout cela dans une superficie d’un kilomètre carré au centre-ville, le Quartier des spectacles est l’un des lieux offrant la plus grande concentration et la plus impressionnante diversité d’activités culturelles en Amérique du Nord», note Jacques Primeau, président du conseil d’administration. «Mais ce qui le distingue de manière très forte, ce sont le Parcours lumière — des points rouges identifiant au sol les principales adresses de diffusion culturelle — l’éclairage architectural des bâtiments et les saisissantes projections vidéo, réalisées par des créateurs en art numérique, sur neuf façades du secteur», poursuit M. Primeau. La Promenade des artistes revivra quant à elle du 5 septembre au 2 novembre grâce au Mégaphone, une tribune interactive où les citoyens exprimeront leur point de vue sur la ville. Puis, les 21 balançoires sonores reviendront dorénavant tous les printemps pour bercer le cœur d’enfant des passants.

À faire aussi dans le quartier

Bouquiner à la Librairie Formats. 2, rue Sainte-Catherine Est, local 302

Faire du lèche-vitrine dans l’Espace blanc de La Baie. 585, rue Sainte-Catherine O.

Manger au Bouillon Bilk. 1595, boulevard Saint-Laurent

Griffintown et Petite-Bourgogne

Art actuel et bohème chic

Les galeries prolifèrent à Griffintown, mais le complexe phare des arts visuels et de l’événementiel — C2-MTL, Semaine Mode Montréal — est sans contredit L’Arsenal (2020, rue William), un chantier naval recyclé de 85 000 pieds carrés. «Les fondateurs, Anne-Marie et Pierre Trahan, collectionneurs d’art contemporain, voulaient un lieu de développement, de recherche et d’exposition qui ferait rayonner le talent québécois sur les scènes nationale et internationale», affirme le directeur Jean-François Bélisle. La formule: des conservateurs invités élaborent des projets rassembleurs à partir d’une thématique de leur choix. Petite-Bourgogne, elle, conserve son passé ouvrier et ses allures décontractées tout en se tournant vers l’avenir. Portée par la renaissance du Théâtre Corona (au 2490), la rue Notre-Dame Ouest, en particulier, a vu éclore une panoplie de commerces «de bouche», comme Itsi Bitsi (au 2507), première boutique de cupcakes du Québec, l’excellent café Lili & Oli (au 2515), Joe Beef, Liverpool House et le bar Vin Papillon (aux 2491, 2501 et 2519), dernier-né des chefs Frédéric Morin et David McMillan.

À faire aussi dans le quartier

Visiter la Galerie Antoine Ertaskiran. 1892, rue Payette

Petit-déjeuner parmi la faune locale au Café Joe. 3068, rue Saint-Antoine O.

Déguster la cuisine italienne du Nora Gray. 1391, rue Saint-Jacques

Faire le plein de produits fins chez Alexis le gourmand. 1407, rue Saint-Jacques

Vieux-Montréal

Histoire, multimédia et vêtements griffés

Ses vieilles pierres recèlent tout un héritage, ce qui n’empêche pas le Vieux-Montréal de vibrer à la fréquence de l’avant-garde. La mécène Phoebe Greenberg l’a bien compris et a créé au sein d’immeubles patrimoniaux deux nouvelles «institutions» de diffusion artistique. «La DHC/ART Fondation pour l’art contemporain (451, rue Saint-Jean) offre une programmation entièrement gratuite d’expos et d’activités. Le Centre PHI (407, rue Saint-Pierre) est pour sa part un carrefour du cinéma, de la musique et des installations», indique Myriam Achard du Groupe PHI. À surveiller au Centre PHI : les résidences occasionnelles de commissaires invités issus d’autres univers créatifs, comme celle du couturier Rad Hourani, en novembre. Les boutiques de vêtements haut de gamme se sont multipliées le long de la rue Saint-Paul Ouest. À l’adresse du luxe underground Reborn (au 231) sont ainsi venues se joindre celles du créateur Denis Gagnon (au 170 B) et de SSENSE (au 90), antre de prestigieuses marques européennes. «Je voulais m’installer dans un quartier porteur d’avenir», lance Laura Gurandiano, propriétaire de Cahier d’exercices (au 369), un cadre ultradesign pour des collections exclusives. «Les touristes comme les Montréalais aiment se retrouver ici pour flâner, magasiner, manger, parce que l’architecture, l’ambiance, tout est singulier et magnifique.»

À faire aussi dans le quartier

Se détendre sur la Plage de l’horloge, en été, et pêcher sur la glace, en hiver, au Vieux-Port.

Casser la croûte chez Olive + Gourmando. 351, rue Saint-Paul Ouest

Goûter la cuisine portugaise d’Helena. 438, rue McGill

Danser au Flyjin. 417, rue Saint-Pierre

Mile-End

Art de vivre et vivre de l’art

Dans la foulée d’Ubisoft, la Galerie Simon Blais (5420, boulevard Saint-Laurent) a été, il y a 11 ans, l’un des premiers acteurs du renouveau de ce secteur inspiré. «Ce qui m’a conduit ici, c’est l’architecture extraordinaire de l’immeuble», confie Simon Blais. «Je cherchais surtout un lieu susceptible de devenir un pôle d’attraction. Tout était placardé aux alentours. Aujourd’hui, les artistes se sont installés, des commerces d’artisans ont ouvert leurs portes.» Figure de proue de l’art contemporain, la Galerie Simon Blais affiche une remarquable programmation où cohabitent art moderne et art tribal africain. Véritable incubateur de talent, le quartier héberge en outre des regroupements d’artistes et des ateliers prolifiques. Mentionnons Centre Clark et Diagonale (5455, av. de Gaspé), Atelier Circulaire (5445, av. de Gaspé), Articule (262, av. Fairmount Ouest) et Occurrence (5277, av. du Parc), qu’une seule journée ne suffirait pas à révéler. Les épicuriens, eux, jubileront en ratissant les rues Fairmount et Saint-Viateur, repaires de savoureux cafés, restos et boutiques gourmandes d’ici et d’ailleurs.

À faire aussi dans le quartier

Passer au peigne fin le boulevard Saint-Laurent entre les rues Laurier et Bernard Ouest.

Pour la déco et le design?: Jamais assez (au 5155), Phil’z 20th Century (au 5298), Style Labo (au 5765).

Pour se sustenter : Hôtel Herman (au 5171), Lawrence (au 5201), Azuma (au 5263) et la pizzeria Magpie (16, rue Maguire).

Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Nature et sensations fortes

«Avec l’inauguration récente du Planétarium Rio Tinto Alcan, l’Espace pour la vie, qui comprend aussi le Jardin botanique, le Biodôme et l’Insectarium, devient le plus grand complexe d’institutions consacrées aux sciences de la nature du Canada», déclare Charles-Mathieu Brunelle, directeur général. «Des émotions fortes attendent le visiteur aux spectacles De la terre aux étoiles et Continuum.»

À ne pas manquer: les Jardins de lumière, qui seront confiés pour la première fois cet automne à la directrice artistique Danielle Roy, en plus de l’inauguration au Biodôme d’une zone d’introduction créée par Moment Factory et d’un bassin de méduses. En plus, un ambitieux programme de revitalisation et d’expansion pavera la voie aux grandes célébrations du 375e anniversaire de Montréal, en 2017.

Quelques applications à télécharger

Art actuel centre-ville Guide Vieux-Montréal Musées de Montréal ARTVRAMA Urbania

À lire absolument

Guide du Montréal créatif : 10 parcours à la rencontre de l’art actuel, Éditions Ulysse, 2013

L’expérience Germain à Montréal

La ville de Montréal est un cadre idéal pour goûter le sens de l’hospitalité unique de Groupe Germain. Judicieusement situé sur une rue tranquille au cœur du centre-ville, l’Hôtel Le Germain Montréal est à quelques pas seulement de deux lieux animés tout au long de l’année. D’abord, le Quartier des spectacles est parfait pour les friands de culture, car y sont présentés des pièces de théâtre, des concerts et des festivals. Ensuite, Griffintown, avec ses boutiques, bars et restaurants branchés, fera des heureux auprès des amateurs de bonne chère et de mode. Enfin, si vous êtes exténué, restez à l’intérieur et profitez du confort et des commodités de l’Hôtel Le Germain Montréal: atmosphère paisible, connectivité complète pour ordinateur, couettes en duvet d’oie, serviettes moelleuses et oreillers de plumes.

Par Carole Schnick

Partager

RetourRetour